Nouvelles recettes

9 histoires de feu de camp effrayantes qui vous feront laisser tomber vos s'mores

9 histoires de feu de camp effrayantes qui vous feront laisser tomber vos s'mores

Alors que le soleil se couche à l'horizon, un froid glacial balaie l'air. Tout est calme, à l'exception des quelques animaux nocturnes qui chantonnent leurs airs nocturnes étranges. La seule chaleur et lumière que vous recevrez provient de la lueur de votre feu de camp.

Cliquez ici pour les 9 histoires effrayantes de feu de camp (diaporamas)

Alors que vous faites rôtir vos guimauves pour les s'mores et que le feu crépite dans l'air, une lampe de poche est allumée et un rire effrayant brise le silence assourdissant. Surpris, vous vous tournez vers vos camarades de camp pour obtenir des réponses et entendez cette vieille ligne d'ouverture familière :

"Avez-vous déjà entendu l'histoire de..."

Pour ceux qui aiment les grands espaces, se déconnecter de la vie et se diriger vers les collines littérales est une affaire qui implique une tonne de plaisir dans les bras de la nature. De la pêche à la mouche à la randonnée en forêt, les campeurs s'amusent sans l'aide de la technologie, et un moyen classique de passer le temps autour du feu de camp est de raconter des histoires effrayantes. Certaines histoires de feu de camp circulent depuis des décennies, racontées dans différentes itérations à travers différentes cultures, empruntant à la fois à l'imagination et à la légende.

Prenez par exemple l'histoire du Hooked Man, qui fait des ravages meurtriers sur les jeunes amants – une histoire avec des racines à la fois dans la fiction et dans les faits. Ou l'histoire étrange de la jeune femme qui portait mystérieusement un ruban jaune autour de son cou pour cacher un secret profond et sombre.

Ces contes d'horreur, qu'ils soient tirés de contes populaires utilisés pour donner une leçon aux enfants ou simples de l'esprit dépravé de certains écrivains d'horreur incroyables, servent tous à rendre votre expérience de camping débranchée plus amusante. Alors pendant que vous rôtissez votre prise fraîche sur le feu ou que vous préparez simplement de délicieux s'mores, gardez ces petites histoires dans votre poche arrière pour un moment amusant et effrayant !

Dîner Découverte

Deux sœurs voyageaient lorsqu'elles ont rencontré du mauvais temps à Cape Cod et leur voiture est tombée en panne. À la recherche d'un abri contre la tempête, le couple s'est dirigé vers une maison abandonnée et a décidé d'attendre le matin pour un remorquage. Au milieu de la nuit, ils ont été réveillés par la silhouette rougeoyante d'un marin près de la cheminée qui ne fonctionnait pas. Pensant qu'elles rêvaient, les sœurs se rendormèrent. Quand ils se sont réveillés, ils ont trouvé des algues et de l'eau salée près de la cheminée. Ils ont finalement obtenu un remorquage en ville et ont découvert que la maison dans laquelle ils dormaient appartenait en fait à un homme qui s'est noyé. Lorsqu'un étranger a proposé d'envoyer les algues dans un musée pour analyse, les résultats ont été glaçants… Les sœurs se sont ensuite rendues à un dîner où elles ont rencontré un conservateur du musée qui leur a proposé de tester les algues qu'elles avaient trouvées. Quelques jours plus tard, ils ont reçu une note disant...

le goutte-à-goutte

Cette histoire raconte l'histoire tremblante d'une jeune fille seule dans la maison avec un robinet qui fuit. L'histoire raconte que ses parents lui ont acheté un chien avant leur départ et que la jeune fille a permis au chien de dormir à côté de son lit pour se protéger. La nuit où elle a été laissée seule, un robinet qui fuyait l'a fait se réveiller plusieurs fois, vérifiant la salle de bain et trouvant le robinet qui goutte qui s'arrêterait. Chaque fois qu'elle retournait à son lit, elle plaçait sa main sur le côté du lit pour un léchage rassurant sur sa main de son protecteur à fourrure. Après s'être levée plusieurs fois pour ne trouver aucun robinet qui fuit, elle a entendu le bruit provenant de son placard. Elle a ouvert la porte à une scène horrible…


14 meilleures histoires de feu de camp (effrayantes / drôles / effrayantes)

S'asseoir autour d'un feu de camp dans le noir est le moment idéal pour raconter des histoires. Les histoires de cet article sont conçues pour de nombreuses expériences de camping différentes et différents groupes de campeurs. Choisissez l'une de nos histoires de feu de camp effrayantes pour les enfants plus âgés et les adultes, ou une histoire de feu de camp amusante pour les plus jeunes. Nos histoires de feux de camp fantômes donneront à coup sûr des frissons à tous les auditeurs. Choisissez l'histoire parfaite pour tous les âges dans notre liste d'histoires de feu de camp.

Les histoires de feu de camp sont meilleures si elles sont racontées de manière dramatique, l'utilisation de différentes voix et effets sonores ajoute à la peur. Certaines de ces histoires peuvent être étirées pour les rendre encore plus effrayantes. Soyez créatif et amusez-vous!


Un guide du camping dans la cour - S’mores Hacks et histoires de feu de camp inclus

Rôtir des guimauves sur un feu de camp

Photo de Priscilla Du Preez sur Unsplash

Les chants matinaux des oiseaux sont bien lancés, le vert a commencé à sortir du sol, et le désir de se réchauffer autour d'un feu de camp grandit dans de nombreux esprits. Mais pour le moment, camper dans votre camping préféré n'est pas une option. Dans un effort pour lutter contre la propagation de COVID-19, le Minnesota DNR a fermé tous les terrains de camping jusqu'au 1er mai au moins. Mais cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas faire preuve de créativité et installer un camp dans votre propre arrière-cour. Il faut simplement de l'imagination et un peu de temps pour rassembler les fournitures. Avec ces conseils, vous commencerez votre saison de camping à la maison en un rien de temps. Alors dépoussiérez votre tente et attrapez les guimauves.

Commencez par faire une randonnée

S'immerger dans la nature et respirer un peu d'air frais contribuera à inspirer l'ambiance du camping. Tous les parcs d'État et centres naturels sont toujours ouverts pour l'utilisation des sentiers de randonnée, bien que la plupart des bâtiments du parc soient fermés jusqu'à nouvel ordre.

Les meilleurs choix incluent les 18 miles de sentiers le long de la rivière Minnesota au parc d'État de Fort Snelling et les boucles multi-terrains à travers les prairies et les forêts de la réserve de parc du lac Elmo. (Vous trouverez ici de plus beaux sites de randonnée.) De plus, tous les parcs d'État, ainsi que d'autres zones de loisirs en plein air, ont supprimé leurs frais d'entrée pendant cette période. Assurez-vous simplement de pratiquer la distanciation sociale sur les sentiers et appelez à l'avance pour vous assurer que le parc n'a pas déjà atteint sa capacité. Les heures de pointe en ce moment sont de 11 h à 15 h. en semaine et toute la journée le week-end, selon le ministère des Ressources naturelles du Minnesota. Pour les informations les plus récentes, visitez dnr.state.mn.us/covid-19.html

Installer le camp à la maison

  • Abri: Sortez et cherchez une surface plane pour déballer votre tente. (Avec un peu plus de temps à perdre ces jours-ci, c'est le moment idéal pour que tout le monde apprenne exactement comment monter correctement une tente.) Installez-vous confortablement avec des sacs de couchage, des couvertures et des oreillers moelleux, et si vous vous sentez plus comme glamping, ajoutez un rembourrage supplémentaire avec des matelas pneumatiques, des tapis de yoga ou des tapis de jeu en mousse. (Être à quelques pas de chez vous signifie que vous n'avez pas à vous soucier de la quantité que vous transportez.) Si vous n'avez pas de tente, optez pour dormir à la belle étoile, dans un hamac ou bricolez un sanctuaire de tipis douillet avec couvertures et bâtons.
  • Ambiance: Des guirlandes lumineuses à l'intérieur de votre tente, et s'il y a des arbres à proximité, accrochez des lanternes en papier ou des lumières scintillantes.

Cuisiner à l'extérieur

  • Dîner: Ramassez du bois de chauffage et allumez un feu de camp. Faites rôtir des hot-dogs, des saucisses bratwursts, des hamburgers ou une multitude de dîners grésillants en papillote directement sur la chaleur. Ou investissez dans un four hollandais et préparez de délicieux repas comme du chili, des sloppy joes ou des pizzas.
  • Dessert: Aucun voyage de camping n'est complet sans faire griller des guimauves sur le feu de camp pour les s'mores. Pour une touche spéciale, essayez un bateau banane s'more. Ouvrez simplement la peau d'un côté, retirez un peu de banane pour faire de la place, ajoutez vos garnitures de s'mores préférées, puis enveloppez-la dans du papier d'aluminium et chauffez brièvement sur le feu. Une autre torsion ? Remplissez un cornet gaufré de mini guimauves et de morceaux de chocolat, enveloppez dans du papier aluminium, chauffez, dégustez. (Et soyez prudent lorsque vous manipulez la feuille chaude.)

Planifier les activités

  • Histoires de feu de camp : Toutes les histoires de feu de camp n'ont pas besoin de se concentrer sur des histoires effrayantes. Après tout, il n'y a rien de plus relaxant que de se détendre et de discuter avec ses proches autour de la chaleur d'un feu de camp crépitant. À tour de rôle, échangez vos souvenirs de camping préférés ou lancez la conversation en jouant à des jeux comme Twenty Questions ou Name That Tune. Si l'envie d'effrayer se fait sentir, prenez la lampe de poche et partagez des classiques effrayants tels que "Bloody Mary" ou une légende plus familiale, "A Grave Problem". Ces histoires de feu de camp, et bien d'autres, peuvent être trouvées ici. (Pour une touche du Minnesota, l'auteur local Benjamin Percy a récemment publié un livre de nouvelles effrayantes, Bois du suicide.)
  • Observation des étoiles : Prenez le temps de lever les yeux. Si la nuit est claire, vous pouvez voir des constellations telles que Ursa Major, qui comprend la célèbre Grande Ourse. Recherchez le contour d'une cuillère ou d'une tasse à long manche et à partir de là, il devient plus facile de voir l'image du «grand ours» auquel elle ressemble. (La coupe est la poitrine de l'ours et le long manche fait partie de la tête de l'ours.) Une fois que vous aurez localisé la Grande Ourse, vous serez étonné de la rapidité avec laquelle le reste du ciel nocturne prend vie. Utilisez ce guide pour savoir quoi rechercher.
  • Jeux: Les jeux de société et de cartes sont toujours amusants, et maintenant, à quelques pas de chez vous, c'est le moment idéal pour sortir les jeux de jardin. Le lancer de sacs de haricots, le golf en échelle et le Yardzee sont les favoris. Pour quelque chose d'un peu hors de l'ordinaire, utilisez de la peinture de jardin pour créer votre propre jeu Twister extérieur. Ou, profitez de l'obscurité de la nuit et devenez intelligent avec des bâtons lumineux, installez une marelle phosphorescente ou un jeu de lancer d'anneaux.

Autres conseils

Résistez à la tentation de retourner à l'intérieur. Emportez tout ce dont vous aurez besoin, car pour vivre une expérience de camping complète, vous voudrez rester à l'extérieur et profiter de la nature. Mais si vous avez besoin de faire une course de collation, nous ne jugerons pas.

Vous ne pouvez pas camper dans votre jardin? Recréez presque tous ces conseils de camping dans votre jardin directement dans votre salon ou votre sous-sol.

S'amuser. Profitez de l'impossibilité de camper dans un camping. Bien sûr, ce n'est pas exactement la même chose, mais l'unicité créera de bons souvenirs pendant une période difficile.


Contenu

Une croyance répandue concernant les fantômes est qu'ils sont composés d'un matériau brumeux, aéré ou subtil. Les anthropologues lient cette idée aux premières croyances selon lesquelles les fantômes étaient la personne à l'intérieur de la personne (l'esprit de la personne), le plus visible dans les cultures anciennes comme le souffle d'une personne, qui, en expirant dans des climats plus froids, apparaît visiblement comme une brume blanche. [3] La croyance aux fantômes se retrouve dans toutes les cultures du monde, et ainsi les histoires de fantômes peuvent être transmises oralement ou sous forme écrite. [1]

L'histoire du feu de camp, une forme de narration orale, consiste souvent à raconter des histoires de fantômes ou d'autres histoires effrayantes. [4] Certaines des histoires sont vieilles de plusieurs décennies, avec des versions variables à travers de multiples cultures. [5] De nombreuses écoles et établissements d'enseignement encouragent la narration de fantômes dans le cadre de la littérature. [6]

En 1929, cinq caractéristiques clés de l'histoire de fantômes anglaise ont été identifiées dans "Some Remarks on Ghost Stories" par M. R. James. Comme résumé par Frank Coffman pour un cours de littérature imaginative populaire, ils étaient : [7]

  • Le prétexte de la vérité
  • "Une terreur agréable"
  • Pas d'effusion de sang ou de sexe gratuit
  • Pas d'« explication de la machinerie »
  • Cadre : « ceux du temps de l'écrivain (et du lecteur) »

L'introduction des magazines de pulp au début des années 1900 a créé de nouvelles avenues pour la publication d'histoires de fantômes, et elles ont également commencé à apparaître dans des publications telles que Bon entretien de votre maison et Le new yorker. [8]

Premiers exemples Modifier

Dans le monde classique, les fantômes apparaissaient souvent sous forme de vapeur ou de fumée, mais à d'autres moments, ils étaient décrits comme étant substantiels, apparaissant tels qu'ils étaient au moment de la mort, avec les blessures qui les ont tués. [9] Les esprits des morts apparaissent dans la littérature dès Homère Odyssée, qui présente un voyage aux enfers et le héros rencontrant les fantômes des morts, [1] ainsi que l'Ancien Testament dans lequel la sorcière d'Endor appelle l'esprit du prophète Samuel. [1]

Le jeu Mostellaria, du dramaturge romain Plaute, est la première œuvre connue à présenter une demeure hantée, et est parfois traduite par La maison hantée. [10] Un autre récit ancien d'un lieu hanté provient d'un récit de Pline le Jeune (vers 50 après JC). [11] Pline décrit la hantise d'une maison à Athènes par un fantôme enchaîné, un archétype qui deviendra familier dans la littérature ultérieure. [1]

Des fantômes sont souvent apparus dans les tragédies de l'écrivain romain Sénèque, qui influencera plus tard le renouveau de la tragédie sur la scène de la Renaissance, en particulier Thomas Kyd et Shakespeare. [12]

Le Mille et une nuits, parfois appelé Les nuits arabes, contient un certain nombre d'histoires de fantômes, impliquant souvent des djinns (également orthographiés comme djinn), des goules et des cadavres. [13] [14] En particulier, le conte de "Ali le Cairene et la maison hantée à Bagdad" tourne autour d'une maison hantée par des djinns. [13] D'autres littératures arabes médiévales, comme la Encyclopédie des Frères de la Pureté, contiennent également des histoires de fantômes. [15]

Le travail japonais du XIe siècle Le conte du Genji contient des histoires de fantômes et comprend des personnages possédés par des esprits. [16]

Théâtre anglais de la Renaissance Modifier

Au milieu du XVIe siècle, les œuvres de Sénèque furent redécouvertes par les humanistes italiens, et elles devinrent les modèles du renouveau de la tragédie. L'influence de Sénèque est particulièrement évidente dans l'œuvre de Thomas Kyd La tragédie espagnole et celui de Shakespeare Hamlet, qui partagent tous deux un thème de vengeance, un point culminant jonché de cadavres et des fantômes parmi les acteurs. Les fantômes dans Richard III ressemblent également au modèle Senecan, tandis que le fantôme dans Hamlet joue un rôle plus complexe. [1] L'ombre du père assassiné d'Hamlet dans Hamlet est devenu l'un des fantômes les plus reconnaissables de la littérature anglaise. Dans une autre œuvre de Shakespeare, Macbeth, le Banquo assassiné revient comme un fantôme à la consternation du personnage principal. [17]

Dans le théâtre anglais de la Renaissance, les fantômes étaient souvent représentés dans l'habit des vivants et même en armure. Les armures, dépassées à l'époque de la Renaissance, donnaient au fantôme de la scène un sentiment d'antiquité. [18] Le fantôme bâché a commencé à gagner du terrain sur scène dans les années 1800 parce qu'un fantôme blindé devait être déplacé par des systèmes de poulies ou des ascenseurs compliqués, et est finalement devenu des éléments de scène clichés et des objets de ridicule. Ann Jones et Peter Stallybrass, dans Les vêtements de la Renaissance et les matériaux de la mémoire, soulignent: "En fait, c'est alors que le rire menace de plus en plus le fantôme qu'il commence à être mis en scène non pas en armure mais dans une certaine forme de" draperie d'esprit "." Une observation intéressante de Jones et Stallybrass est qu'« au moment où les fantômes eux-mêmes deviennent de plus en plus invraisemblables, du moins pour une élite instruite, pour croire en eux, il semble nécessaire d'affirmer leur immatérialité, leur invisibilité. [. ] La draperie des fantômes doit maintenant, en effet, être aussi spirituelle que les fantômes eux-mêmes. C'est un changement frappant à la fois par rapport aux fantômes de la scène de la Renaissance et par rapport aux fantômes théâtraux grecs et romains sur lesquels cette scène s'appuyait. Les fantômes de la Renaissance sont précisément leur matérialité grossière. Ils nous apparaissent ostensiblement vêtus. [18]

Ballades à la frontière Modifier

Les fantômes figuraient en bonne place dans les ballades britanniques traditionnelles des XVIe et XVIIe siècles, en particulier les « ballades frontalières » du pays frontalier turbulent entre l'Angleterre et l'Écosse. Les ballades de ce type comprennent La tombe inquiète, La femme de Usher's Well, et Le fantôme du doux William, qui présentent le thème récurrent du retour des amants ou des enfants morts. Dans la ballade le roi Henri, un fantôme particulièrement vorace dévore le cheval et les chiens du roi avant de forcer le roi à se coucher. Le roi se réveille alors pour trouver le fantôme transformé en une belle femme. [19]

Ère romantique Modifier

L'une des premières apparitions clés des fantômes a été Le château d'Otrante d'Horace Walpole en 1764, considéré comme le premier roman gothique. [20] Cependant, bien que l'histoire de fantôme partage l'utilisation du surnaturel avec le roman gothique, les deux formes diffèrent. Les histoires de fantômes, contrairement à la fiction gothique, se déroulent généralement à un moment et dans un endroit proches du public de l'histoire.

La nouvelle moderne est apparue en Allemagne dans les premières décennies du XIXe siècle. Kleist's La mendiante de Locarno, publié en 1810, et plusieurs autres ouvrages de l'époque prétendent être les premières nouvelles de fantômes d'un type moderne. Les histoires de fantômes d'E. T. A. Hoffmann incluent « L'esprit élémentaire » et « Les mines de Falun ». [21]

L'équivalent russe de l'histoire de fantôme est le bylichka. [22] Les exemples notables du genre des années 1830 incluent Gogol Viy et Pouchkine La reine de pique, bien qu'il y ait eu des dizaines d'autres histoires d'écrivains moins connus, produites principalement sous forme de fiction de Noël. Le massif des Vosges est le théâtre de la plupart des histoires de fantômes de l'équipe de rédaction française d'Erckmann-Chatrian.

L'un des premiers auteurs d'histoires de fantômes en anglais était Sir Walter Scott. Ses histoires de fantômes, "Wandering Willie's Tale" (1824, publiées pour la première fois dans le cadre de Gantelet rouge) et La chambre des tapisseries (1828) a évité le style d'écriture « gothique » et a contribué à donner l'exemple aux écrivains ultérieurs du genre.

"L'âge d'or de l'histoire des fantômes" Modifier

L'historien de l'histoire de fantômes Jack Sullivan a noté que de nombreux critiques littéraires soutiennent qu'un « âge d'or de l'histoire de fantômes » existait entre le déclin du roman gothique dans les années 1830 et le début de la Première Guerre mondiale. [23] Sullivan soutient que les travaux d'Edgar Allan Poe et de Sheridan Le Fanu ont inauguré cet « âge d'or ». [23]

L'auteur irlandais Sheridan Le Fanu était l'un des auteurs d'histoires de fantômes les plus influents. Les collections de Le Fanu, telles que Dans un verre sombre (1872) et Les papiers Purcell (1880), a contribué à populariser la nouvelle en tant que support de fiction fantôme. [24] Charlotte Riddell, qui a écrit de la fiction sous le nom de Mme J. H. Riddell, a créé des histoires de fantômes qui ont été notées pour une utilisation habile du thème de la maison hantée. [25]

L'histoire de fantôme "classique" est née pendant la période victorienne et comprenait des auteurs tels que M. R. James, Sheridan Le Fanu, Violet Hunt et Henry James. Les histoires de fantômes classiques ont été influencées par la tradition de la fiction gothique et contiennent des éléments de folklore et de psychologie. MR James a résumé les éléments essentiels d'une histoire de fantômes comme suit : "La malveillance et la terreur, l'éclat des visages maléfiques," le sourire pierreux de la méchanceté surnaturelle ", la poursuite de formes dans l'obscurité et les" cris lointains et lointains ", sont tous en place, de même qu'un peu de sang, versé avec délibération et soigneusement entretenu. ”. [26]

Les apparitions littéraires célèbres de la période victorienne sont les fantômes de Un chant de noel, dans lequel Ebenezer Scrooge est aidé à voir l'erreur de ses voies par le fantôme de son ancien collègue Jacob Marley, et les fantômes de Christmas Past, Christmas Present et Christmas Yet to Come. Dans un précurseur de Un chant de noel Dickens a publié "L'histoire des gobelins qui ont volé un sexton". [27] Dickens a écrit aussi "The Signal-Man", un autre travail mettant en vedette un fantôme.

Style jamésien Modifier

David Langford a décrit l'auteur britannique M. R. James comme écrivant « le canon d'histoires de fantômes le plus influent du 20e siècle ». [28] James a perfectionné une méthode de narration qui est depuis devenue connue sous le nom de Jamesian, qui impliquait l'abandon de plusieurs des éléments gothiques traditionnels de ses prédécesseurs. Le conte jamésien classique comprend généralement les éléments suivants :

  1. un cadre de caractère dans un village anglais, une ville balnéaire ou un domaine rural une ancienne ville de France, du Danemark ou de Suède ou une vénérable abbaye ou université.
  2. un gentleman-savant quelconque et plutôt naïf en tant que protagoniste (souvent de nature réservée).
  3. la découverte d'un vieux livre ou d'un autre objet ancien qui d'une manière ou d'une autre déverrouille, appelle la colère, ou du moins attire l'attention importune d'une menace surnaturelle, généralement d'outre-tombe.

Selon James, l'histoire doit "mettre le lecteur dans la position de se dire : 'Si je ne fais pas très attention, quelque chose de ce genre peut m'arriver !'" [29] Il a également perfectionné la technique de la narration surnaturelle. événements par implication et suggestion, laissant son lecteur remplir les blancs et se concentrant sur les détails banals de ses décors et de ses personnages afin de mettre davantage en relief les éléments horribles et bizarres. Il résume sa démarche dans sa préface à l'anthologie Fantômes et merveilles (Oxford, 1924) : "Deux ingrédients les plus précieux dans l'élaboration d'une histoire de fantômes sont, pour moi, l'atmosphère et le crescendo bien géré. vaquant à leurs occupations ordinaires, sans être dérangés par des pressentiments, satisfaits de leur environnement et dans cet environnement calme, laissez la chose menaçante sortir la tête, discrètement d'abord, puis avec plus d'insistance, jusqu'à ce qu'elle tienne la scène. »

Il a également noté : « Une autre condition, à mon avis, est que le fantôme soit malveillant ou odieux : les apparitions aimables et utiles sont toutes très bien dans les contes de fées ou dans les légendes locales, mais je n'en ai aucune utilité dans une histoire de fantôme fictive. ." [29]

Malgré sa suggestion (dans l'essai "Histoires que j'ai essayé d'écrire") que les écrivains emploient la réticence dans leur travail, de nombreux contes de James dépeignent des scènes et des images de violence sauvage et souvent dérangeante. [30]

Écrivains américains du XIXe siècle Modifier

Influencés par les exemples britanniques et allemands, les écrivains américains ont commencé à produire leurs propres histoires de fantômes. La nouvelle de Washington Irving La légende de Sleepy Hollow (1820), basé sur un ancien conte populaire allemand, met en scène un cavalier sans tête. Il a été adapté pour le cinéma et la télévision à plusieurs reprises, comme Creux endormi, un long métrage à succès de 1999. [31] Irving a écrit aussi "L'aventure de l'étudiant allemand" [21] et Edgar Allan Poe a écrit quelques histoires qui contiennent des fantômes, comme "Le Masque de la Mort Rouge" et "Morella". [21]

À la fin du XIXe siècle, des écrivains américains traditionnels tels qu'Edith Wharton, Mary E. Wilkins Freeman [32] et F. Marion Crawford [33] ont tous écrit des romans de fantômes. Henry James a également écrit des histoires de fantômes, dont le célèbre Le tour de vis. [1] Le tour de vis est également apparu dans un certain nombre d'adaptations, notamment le film Les innocents et l'opéra de Benjamin Britten Le tour de vis.

L'introduction des magazines de pulp au début des années 1900 a créé de nouvelles avenues pour la publication d'histoires de fantômes, et elles ont également commencé à apparaître dans des publications telles que Bon entretien de votre maison et Le new yorker. [8]

Comédies et opéras Modifier

L'opéra d'Oscar Telgmann Léo, le cadet royal (1885) comprend La chanson du juge au sujet d'un fantôme au Collège militaire royal du Canada à Kingston, en Ontario. [34]

La nouvelle comique d'Oscar Wilde "The Canterville Ghost" (1887) a été adaptée pour le cinéma et la télévision à plusieurs reprises.

Aux États-Unis, avant et pendant la Première Guerre mondiale, les folkloristes Olive Dame Campbell et Cecil Sharp ont rassemblé des ballades des habitants des Appalaches, qui comprenaient des thèmes fantomatiques tels que "The Cruel Ship's Carpenter", "The Suffolk Miracle", "The Unquiet Grave" et "The Wife of Usher's Well". Le thème de ces ballades était souvent le retour d'un amant mort. Ces chansons étaient des variantes des ballades britanniques traditionnelles transmises par des générations d'alpinistes descendants des habitants de la région frontalière anglo-écossaise. [35]

Horreur psychologique Modifier

À l'époque édouardienne, Algernon Blackwood (qui combinait l'histoire de fantômes avec le mysticisme de la nature), [23] Oliver Onions (dont les histoires de fantômes s'appuyaient sur l'horreur psychologique), [23] et William Hope Hodgson (dont les contes de fantômes contenaient également des éléments de la mer histoire et science-fiction) a contribué à faire évoluer l'histoire des fantômes dans de nouvelles directions. [23]

Kaidan Modifier

Kaidan (怪談), qui signifie littéralement « conte surnaturel » [36] ou « conte étrange », [37] est une forme d'histoire de fantômes japonais. [36] Kaidan est entré dans la langue vernaculaire lorsqu'un jeu appelé Hyakumonogatari Kaidankai est devenu populaire à l'époque d'Edo. La popularité du jeu, ainsi que l'acquisition d'une imprimerie, ont conduit à la création d'un genre littéraire appelé Kaidanshu. Les Kaidan ne sont pas toujours des histoires d'horreur, elles peuvent "être drôles ou étranges, ou simplement raconter une chose étrange qui s'est produite une fois". [37]

Lafcadio Hearn publié Kwaidan : Histoires et études de choses étranges en 1904 comme une collection d'histoires de fantômes japonais rassemblées par Lafcadio Hearn, et plus tard transformées en un film. [38] Le livre "est considéré comme la première introduction de la superstition japonaise aux publics européens et américains". [36]

Ère moderne (à partir de 1920) Modifier

Histoires de fantômes magazine, qui ne contenait presque rien d'autre que des histoires de fantômes, a été publié de 1926 à 1932.

À partir des années 1940, Fritz Leiber a écrit des contes de fantômes se déroulant dans des environnements industriels modernes, tels que "Smoke Ghost" (1941) et "A Bit of the Dark World" (1962). [39] Shirley Jackson a apporté une contribution importante à la fiction de fantômes avec son roman La hantise de Hill House (1959). [1] [40]

Un écrivain britannique moderne de fiction de fantômes est Ramsey Campbell. [41] Susan Hill a également produit La femme en noir (1983), un roman de fantômes adapté au théâtre, à la télévision et au cinéma. [2]

La pièce de Noël Coward Esprit joyeux, plus tard transformé en un film de 1945, place une approche plus humoristique sur le phénomène de hantise d'individus et de lieux spécifiques.

À la fin des années 1890, la représentation d'événements fantômes et surnaturels apparaît dans les films. Avec l'avènement du cinéma et de la télévision, les représentations à l'écran de fantômes sont devenues courantes et ont couvert une variété de genres. Les œuvres de Shakespeare, Dickens et Wilde ont toutes été transformées en versions cinématographiques, ainsi que des adaptations d'autres dramaturges et romanciers. L'un des courts métrages bien connus était Château hanté réalisé par Georges Méliès en 1896. Il est également considéré comme le premier court métrage muet mettant en scène des événements fantômes et surnaturels. [42]

En 1926, le roman Topper par Thorne Smith a été publié, qui a créé le fantôme américain moderne. Lorsque le roman a été adapté dans le film Topper de 1937, il a lancé un nouveau genre cinématographique et influencera également la télévision. [43] Après la seconde guerre mondiale, les représentations sentimentales de fantômes sont devenues plus populaires au cinéma que l'horreur, et incluent le film de 1947 Le fantôme et Mme Muir, qui a ensuite été adapté à la télévision avec une série télévisée à succès de 1968 à 1970. [20] Les véritables films d'horreur psychologique de cette période incluent les années 1944 Les indésirables, et les années 1945 Mort de la nuit. Le film Esprit joyeux, basé sur une pièce de Noël Coward, a également été produit dans cette période. [44] 1963 a vu l'une des premières grandes adaptations d'un roman de fantômes, La hantise, basé sur le roman bien connu La hantise de Hill House. [20]

Les années 1970 ont vu les représentations à l'écran de fantômes diverger en genres distincts du romantique et de l'horreur. Un thème commun dans le genre romantique de cette période est le fantôme en tant que guide ou messager bénin, souvent avec des affaires inachevées, comme les années 1989 Champ de rêves, le film de 1990 Fantôme, et la comédie de 1993 Cœur et âmes. [45] Dans le genre horreur, années 1980 Le brouillard, et le Freddy séries de films des années 1980 et 1990 sont des exemples notables de la tendance à la fusion d'histoires de fantômes avec des scènes de violence physique. [20] Les années 1990 ont vu un retour aux fantômes "gothiques" classiques, dont les dangers étaient plus psychologiques que physiques. Des exemples de films sont la comédie et le mystère de cette période incluent "Ghostbusters" de 1984, 1999 Le sixième sens et Les autres. Les années 1990 ont également vu une adaptation légère du personnage des enfants Casper le gentil fantôme, à l'origine populaire sous forme de dessin animé dans les années 1950 et au début des années 1960, dans le long métrage Casper.

Le cinéma asiatique a également produit des films d'horreur sur les fantômes, comme le film japonais de 1998 Ringu (refait aux États-Unis comme L'anneau en 2002), et le film des frères Pang de 2002 L'oeil. [46] Les films de fantômes indiens sont populaires non seulement en Inde, mais au Moyen-Orient, en Afrique, en Asie du Sud-Est et dans d'autres parties du monde. Certains films de fantômes indiens tels que la comédie / film d'horreur Manichitrathazhu ont été des succès commerciaux, doublés en plusieurs langues. [47] Généralement, les films sont basés sur les expériences des gens modernes qui sont exposés de façon inattendue à des fantômes et s'inspirent généralement de la littérature ou du folklore indien traditionnel. Dans certains cas, les films indiens sont des remakes de films occidentaux, tels que Anjaane, basé sur l'histoire de fantômes d'Alejandro Amenábar Les autres. [48]

Dans la programmation télévisée fictive, les fantômes ont été explorés dans des séries telles que Chuchoteur fantôme, Moyen, Surnaturel, l'adaptation en série télévisée de Le fantôme et Mme Muir et Randall et Hopkirk (décédés). Dans la programmation télévisée de fiction animée, les fantômes ont servi d'élément central dans des séries telles que Casper le gentil fantôme, Danny Fantôme, et Scooby Doo, ainsi que des rôles mineurs dans diverses autres émissions de télévision. [ lequel? ]

Popularisé en partie par la franchise comique de 1984 chasseurs de fantômes, la chasse aux fantômes a été popularisée en tant que passe-temps dans lequel des lieux apparemment hantés sont explorés. Le thème de la chasse aux fantômes a été présenté dans des séries télévisées de réalité paranormale, telles que Une hantise, Aventures de fantômes, Chasseurs de fantômes, Chasseurs de fantômes internationaux, Laboratoire fantôme, et Le plus hanté. Il est également représenté à la télévision pour enfants par des programmes tels que Le chasseur de fantômes basé sur la série de livres du même nom et Traqueurs fantômes. [49]

La série télévisée indienne, Aahat, comportait des histoires de fantômes et surnaturelles écrites par B. P. Singh. Il a été diffusé pour la première fois le 5 octobre 1995 et a duré plus d'une décennie, se terminant le 25 novembre 2010 avec plus de 450 épisodes. [50]


Barres de gâteau au fromage S’mores

Gâteau au fromage à la guimauve sur une croûte de biscuits Graham avec du chocolat Hershey&rsquos sur le dessus ! Ces barres de gâteau au fromage S&rsquomores sont un moyen frais et crémeux d'obtenir votre dose de s&rsquomores sans feu de camp.

Si seulement vous saviez combien de cheesecake se passe ici.

C'est comme si j'étais sorti du train de cheesecake pendant presque un an et puis tout d'un coup, j'ai dû faire tout le cheesecake. La bonne nouvelle, c'est qu'il y a plein de super recettes de cheesecake à venir !

Et la meilleure nouvelle est que ces barres de gâteau au fromage S&rsqumores sont en tête de ma liste de favoris.

Les barres de gâteau au fromage S&rsquomores contiennent du gâteau au fromage à la guimauve. J'ai pensé à mettre tous les s&rsquomores-ey avec des guimauves flambées sur le dessus, mais j'avais vraiment du mal à traduire cela en une technique que vous pourriez reproduire à la maison sans A) équipement coûteux, ou B) allumer votre cuisine en feu, alors j'ai décidé de sauter tout ce gâchis et de simplement préparer le gâteau au fromage à la guimauve. Et nous le faisons bien avec Fluff.

J'adore les excuses pour sortir mon gros pot de Marshmallow Fluff !

Alors parlons un peu de cheesecake. Je pense que ça fait peur aux gens parfois.

Les boulangeries et les restaurants le vendent pour environ un milliard de dollars la tranche plaquée or, et les recettes ont toutes ces techniques effrayantes à l'épreuve des fissures qui vous disent de mettre votre gâteau dans un bain-marie, ou d'utiliser des ingrédients à température ambiante, ou de retenir votre souffle et de sauter sur un pied.

Il se sent ENTRETIEN ÉLEVÉ.

Mais. Le cheesecake est tout sauf exigeant en matière d'entretien. Ces barres sont infaillibles. Ils s'avéreront sans craquer et juste un gâteau au fromage lisse et crémeux et tous. Célibataire. temps.

Mon astuce est la température du four. Vous commencez à 350°. Ensuite, vous le déposez à 275°. Ensuite, vous l'éteignez simplement. La fin. Pas compliqué.

Il laisse tout cuire lentement puis refroidir lentement. Pas de fentes ou de fissures à couvrir. Des petites barres de cheesecake juste parfaites et faciles.

Saviez-vous que c'est la semaine des S&rsqumores ? Eh bien maintenant vous le faites.

Certains de mes amis très talentueux ont surnommé cela la semaine de tous les biscuits Graham garnis de guimauves et de chocolat, puis ils nous ont juste dit de devenir créatifs avec ça. Il y a tellement d'idées et de recettes géniales. Vous avez trouvé le paradis des s&rsquomores.


25 idées de camping dans la cour qui vous donneront l'impression d'être au grand air

Nous rêvons tous de vacances d'été épiques en ce moment. En même temps, vous et votre famille pouvez avoir l'impression que c'est un moment impossible pour vous évader. Mais ne désespérez pas et si vous ne pouvez pas prendre la route pour votre escapade annuelle à la plage ou votre voyage de camping en voiture, la meilleure option est d'ouvrir simplement votre porte arrière.

That's right&mdashturning your backyard into your own personal campsite is a fun and pretty easy way to experience the great outdoors without packing the car and the bags and (perhaps the best perk of all) no one will ask, "Are we there yet?" (Another bonus: indoor bathrooms. Are you sold yet?) Create a backyard camp by pitching a tent, setting up the best camping chairs around a fire or one of these best camping stoves, and cook up some delicious campfire recipes (s'mores are a must-have sweet treat while telling spooky stories!). And if bugs are a problem in your backyard, don't forget the best bug zappers that really work!

These 25 backyard camping ideas will make your summer staycation a fun family memory&mdashand maybe even a tradition&mdashfor years to come.

You can go two ways here: Grab your best camping tent from the garage and pop it open, or get crafty and create a teepee for the kids.

Camping&mdasheven in the backyard&mdashcalls for a fire (you can't have s'mores without it, right?). To keep it contained safely, a sturdy flagstone firepit will keep the family warm et on a sugar high all night long.

Next-level the regular s'mores trio of ingredients&mdashgraham cracker, marshmallow, and chocolate square&mdashwith these exciting combinations. We'll have one of each! Try these campfire dessert treats for a change of pace.

For a fun camping activity, take the kids on a backyard scavenger hunt. Write the names of insects, flowers, and trees on paper bags, and let them make a run for it. Collect each specimen in the bags.

Add a sense of history to the campfire with a vintage thermos filled to the brim with delicious hot cocoa.

Sure, you could bring board games and cards outside, but if you're in your backyard anyway, why not break out some fun lawn games? All ages will enjoy a game of corn hole, washer toss, badminton, Frisbee, giant Jenga, croquet, and more.

Ketchup and mustard are classic, but if you have adventurous campers in your crew, add some creative toppings to those buns.

Simple string lights add a magical touch to backyard camping. Hang strands of lights from four poles&mdashmapping out your campsite&mdashor hang them inside your backyard tent. Check out backyard string light ideas for fun ways to light up your space all year long.

For a refreshing adult beverage, try the Bee's Knees Shandy, featuring lemon juice, gin, and beer. Use a lager, pilsner, or any other beer you like.

If the kids are old enough for some spooky fun, gather 'round the fire and see who can tell the best ghost story.

Save the bloodsuckers for scary campfire stories. Sage, mint, and lavender come together for an all-natural, non-toxic way to repel pesky mosquitoes&mdashmeaning no one will be itching to leave the backyard campsite.

Get the tutorial at Tilly's Nest.

For an elevated take on classic grilled burgers, try a crowd-pleasing sweet-and-savory pork burger with summer peaches and goat cheese.

We get it&mdashnot every family can be the von Trapps, but that's okay. Make a list of your family's favorite tunes, grab the guitar or ukulele, and use some spoons or pots and pans to keep the beat. Bonus points if there's a harmonica player in the fam!

So long, microwave. Your campfire is perfect for making popcorn the old-fashioned way.

Turn an old white bedsheet or a canvas drop cloth into the big screen for an outdoor movie night. Spread out blankets, throw pillows in front of the tent, and start the show with camp-themed movies like Troop Beverly Hills, Le piège des parents, or one of these classic kids' movies.

If you're in your backyard already, might as well cook up the best grilling recipes for dinner. Try these delicious bourbon BBQ glazed pork chops your family will love.

Become a firefly phenom with a simple keychain flashlight, a Mason jar, and some DIY catchers. But remember: Once the light show is over, it's time for the fireflies to return to the wild.

Get the tutorial at Positively Splendid.

We all love a traditional s'more, but if you're looking to mix it up, try this Cracker Jack and Pretzel Treats recipe. It makes for the ideal fireside snack&mdashespecially since your kitchen is only steps away.

When it comes to backyard camping ideas, why not play some family-friendly games like corn hole, washer toss, or a homemade ring toss game? If you don't have bowling pins handy, buy six small butternut squashes from the grocery store. Wrap them with washi tape in varying the colors. For the competitive crew, assign value and prizes.

One perk of backyard camping is that you can actually take advantage of the kitchen inside. Pack a plate and wrap it up with a bandana for safe passage to the yard. Bonus: The bandana also doubles as napkin.

What do you get when you combine chocolate, peanut butter, marshmallows, and Golden Grahams? One delicious trail mix variation (that can also double as dessert). These S'mores Muddy Buddies will be gone in no time, so make a double batch.

Get the recipe at Like Mother Like Daughter.

After you do a little research on stock tank pools, get your own for your backyard and fill 'er up. It's great to have a cool dip in before dinner, or create a fun experience for bath time.

End your backyard camping fun on a delicious note, and serve these BBQ pulled pork breakfast sandwiches that can be made right over the campfire.

Get the recipe at The Adventure Bite.

Yoga mats will guarantee a softer (and better!) sleep for everyone when spending the night in a backyard tent. Simply place a yoga mat beneath each sleeping bag, and everyone will feel less stiff in the morning.

Looking for a sneaky way to get the kids to gather leaves? Challenge them to bag a bunch, and then examine them for the prettiest ones, mount them on solar paper, and frame your leaf collection for a pretty and memorable display.


Giant Red Mouth

Timmy was out for a walk one day when he got lost. He started to backtrack, to try to find his way home, when suddenly it began to rain. The rain came pouring down, bucketfuls of water, and Timmy was quickly getting soaked. He started to run, still not quite knowing where to go.

He came across a house that was clearly deserted. All the windows were empty, no lights were on. He ran up to the house to see if he could get shelter from the cold, driving rain. There was nowhere near the house to shelter him from the rain. No eaves, no porch roof. The only way to stay dry would be to get inside, and as he could tell no one lived there he didn’t think anyone would mind much. He tried the door, and it was unlocked. Timmy was happy to be inside.

He sat near a window, trying to dry off a bit, when he heard a voice behind him. “Do you know what I do with my giant red mouth and my long purple fingers?”

Timmy whipped around and saw a huge, awful monster, with horns on top of its head, purple fur, beady little eyes, long fingers and crooked fingernails, and a giant red mouth filled with pointy teeth.

Terrified, Timmy turned to run down the hallway. The monster ran after him, his giant feet crashing along the floor behind him. Timmy made it to a doorway, ran through, and shut the door behind him.

From the other side of the door, Timmy heard the monster getting louder. “Do you know what I do with my giant red mouth and my long purple fingers?” The monster was too close, so Timmy ran, out the other side of the room and into a bathroom. He shut the door behind him just as the monster caught up with him.

The monster was even louder now. “Do you know what I do with my giant red mouth and my long purple fingers?”

Timmy had no place to hide except the bathroom closet. He crawled inside and closed the door behind him as the monster burst into the bathroom. The monster was just outside the door, and Timmy had nowhere else to run. He made himself as small as he possibly could, and held his breath.

For a moment it was quiet, and then the monster tore the closet door open. Timmy was trapped. The monster’s breath was on his face as it asked again, “Do you know what I do with my giant red mouth and my long purple fingers?”

Timmy could barely squeak out an answer. “No,” he said.

“Then I’ll show you,” said the monster.

(Put your finger horizontally across your lips and flap it up and down while making a “B” sound. Make a funny face as you do it, and get a big laugh from your audience!)


S’mores Cookie Cups

S’mores are a favorite here all year round! I’m sure they’re a hit at your house too, but it’s not always convenient to have a campfire. Here are some delectable S’mores cookie cup morsels of honey grahams, Hershey’s chocolate and marshmallow that everyone is sure to love!

How to Make S’mores Cookie Cups

Carefully break apart two Hershey’s chocolate bars into individual squares, set aside. Cut a dozen marshmallows in half and place the cut side UP. If you place them cut-side down they’ll stick to your plate.

In a small bowl combine the melted butter, graham cracker crumbs and powdered sugar, mixing well. Spoon a tablespoon or so of the graham cracker mixture into each cup of a mini muffin tin.

Press an indentation in the center of each cup, you could use the bottom of a shot glass, a wooden dowel, a small spice jar etc. Be sure to press them in DEEPLY, to compact the filling else they’ll crumble when you take them out.

Place in oven for about 4 minutes. Remove and immediately place a single square of chocolate in each cup:

Then immediately top with a marshmallow half. Place the cut side of the marshmallow DOWN on the chocolate. Return to the oven and bake for about 4 minutes, or until marshmallows puff up a bit:

Place the muffin tin on a cooling rack for ten minutes or so. While they are cooling, melt the remaining two Hershey chocolate bars. Gently break apart into pieces, place them in microwave safe bowl for about 25 seconds.

Remove from microwave, stirring until the chocolate is smooth. Be sure to avoid overheating the chocolate as it will separate if high heat is used. Drop a dollop of melted Hershey’s chocolate onto the top of each s’more cookie cup.

Using a butter-knife, gently loosen the edges of each of the s’more bites, then lift them out and place them on a plate. If they are still hot, they’ll crumble, so make sure they’ve cooled sufficiently.

These will last (Loosely covered) for several days. Ah, who am I kidding. These will be completely devoured in a matter of minutes and you’re probably better off making at least two batches right away.


They taste even better when cooked over an open flame.

Why culturally specific emotional support is critical

Morgan Harper Nichols talks self-care and how TikTok led to her autism diagnosis at 31

Alex Rodriguez announces concealer line, ignites conversation around men wearing makeup

AAPI people have been through so much this year — meet the AAPI women getting us through it

NASCAR couple reveal infertility to 'normalize' battle

Chicken Again? Yes, When the Recipes Are This Good!

When it comes to a quick and delicious dinner, you can't go wrong with chicken. Not only is it low-cal and full of protein (one 3.5 oz serving of chicken breast meat is only 165 calories, with 31 g protein), but it cooks quickly and is super versatile. Most people have their go-to chicken dinner recipes that they rely on when they need to get a meal on the table to avoid a meltdown or serve up something quick between busy schedules, but it’s easy to get stuck in the routine of making the same recipe night after night.

90+ Delicious Vegetarian Recipes That Even Meat Eaters Will Like

In January 2019, U.S. News reported that scientists want people all over the world to cut back on red meat to save the planet. As a result, people are looking for more vegetarian recipes to try, whether that’s just for #MeatFreeMondays or on a more permanent basis. To start, substituting red meat for high-fiber legumes and grains can improve your heart health.

Un dPlacez un sac sur le rétroviseur de votre voiture lorsque vous voyagez

Brilliant Car Cleaning Hacks Les concessionnaires locaux aimeraient que vous ne le sachiez pas

Get Ready for Camping Season With These Early Memorial Day Sales

The major savings you need to gear up for all your summer adventures.

5 Tips for Hosting a Party in Your Backyard On A Budget

Backyard events are a fun, safe way to gather with your loved ones—but the cost of food, drinks, and decorations can quickly add up. Here's how you can host a budget-friendly party right in your backyard.

How Much It Costs to Turn Your Backyard Into a Movie Theater

Bring the big screen to your backyard on any budget.

11 Tips to Make Food Last Longer

These tips keep produce tasting (and looking) its best. Most importantly, they’ll also help you keep food waste to a minimum. Here are the best food storage tricks fit for any kitchen.

50 Deliciously Sweet Strawberry Desserts

Because this fruit makes every recipe better. Whether you grow them, pick them, or grab a few at your local grocery store or favorite farmer's market, fresh strawberries are one of the most delightful summer fruits. To be fair, strawberries can be incorporated in all different types of recipes that are not limited to dessert.

The Best Backyard Umbrellas for Your Patio or Deck

You will enjoy your outdoor spaces that much more if you create some shade.

Oatmeal Can Be Good For Weight Loss If You Prepare It Using These Dietitian-Approved Tips

52 Summer Vegetarian Recipes to Make, Eat, and Repeat All Season Long

Starring: juicy watermelon, crunchy radish, and all the tomatoes. Originally Appeared on Bon Appétit

Frontgate's New Outdoor Furniture Collection Was Curated By House Beautiful Editors

Not only does it look good, it's all in stock now!

40 Fruit Salad Recipes That Are Actually Exciting

Does the phrase “fruit salad” conjure up memories of underripe banana and overripe blueberries slip-sliding together in a bowl? Us too. But fruit salad doesn’t.

Disney's New Villain Cookbook Is Available for Pre-Order on Amazon, Just in Time for the ɼruella' Premiere

We’ll just say it, there’s no such thing as having too much Disney in your life. There’s just something so enjoyable about escaping to a fairytale land for kids and adults. Yep, there’s no age limit on being a Disney fan people! And with the upcoming release of Cruella starring Emma Stone on May 28th, […]

How to make the most of your outdoor space

Outdoor space have become oases — gardens are planted, hammocks are hung and patio furniture is set up to mimic the look of indoor rooms.

Food blogger Melissa Johnson creates unlikely dessert combos: 'Want to make hot dogs for dessert?'

Can a hot dog really be for dessert? Depends on what you put in there!

I made the legendary $250 cookie recipe, and it definitely isn't worth 25 years of hype

I attempted to make the internet-famous $250 chocolate-chip cookie recipe that legend says originated at Neiman Marcus. Here's how it went.

45 recettes de fruits de mer faciles à essayer pour le dîner ce soir

5 TikTok recipes to bring your hummus to the next level

Who doesn’t love hummus? The versatile chickpea-based Middle Eastern dip is filling and can be paired with vegetables or crackers. If you’re a hummus fan looking to upgrade your favorite dip, try these 5 TikTok hummus upgrades. Avocado hummus Just add avocado to your usual hummus recipe. Pink roasted beet hummus This hummus has a more earthy flavor and it’s a great way to make use of old beets. Sweet potato hummus This creamy hummus incorporates roasted sweet potatoes and a jalapeño pepper. Lemon garlic mushroom hummus This zesty recipe uses lemon juice and mixes in some lemon garlic mushrooms. Chocolate hummus You might be wondering, is chocolate hummus really just brownie batter in disguise?

39 Easy, Healthy Salad Recipes

The key is knowing how to make an easy, healthy salad that is full of flavor but not empty calories. "For salads you want to think about color, adding in a variety of veggies so that you get in that wide range of vitamins — think of the rainbow," Brigitte Zeitlin, registered dietitian and owner of BZ Nutrition, tells Woman's Day. To avoid that, Atlanta-based registered dietitian nutritionist Marisa Moore suggests adding seasonal produce to your salad, giving you an even more diverse pool of ingredients.


How To Make S’mores In Australia

It’s just past sunset. The air is cooling quickly on this autumn evening. We’ve made a spontaneous decision to have dinner over a campfire, so mom and dad are packing the necessities in the back of dad’s black Ford Ranger that I’ll always remember with its big rainbow 𔄜ࡪ” decal on the doors. I run off to tell my friends about the exciting news that we’re going to light a campfire my friends are our two dogs, Missy (a Collie/coyote cross) and Mac (a Sheltie). They’re just as excited as I am. Mom calls for me and I hop into dad’s truck, next to dad. Mom sits on the other side of me, while Missy and Mac chase after the truck as dad drives into the woods.

Dad parks his truck on the top of the hill overlooking our house. The view is splendid, although we can’t see much of it it’s getting steadily darker as the sun falls further and further past the horizon. We gather some stones and arrange a roughly-shaped circle in the grass where our fire will be. Mom and I pick some branches off a tree (we choose fresh, moist branches) to use as roasting sticks and dad prepares the fire.

We bring our stick collection to dad, who pulls out his pocket knife and begins to sharpen the ends of the sticks for poking our food onto. I take a look at our dinner – mom and dad have brought hot dogs, hot dog buns, potato chips, ketchup, mustard, drinks and, of course, marshmallows.

The fire eventually grows bigger, brighter and warmer. Mom unfolds our lawn chairs so we can sit around the fire and warm up. Missy and Mac are running about, sniffing the trails of the rabbits, turkeys, coyotes and deer that inhabit our woods. Mom and I feel a little nervous we’re spooked by all the strange sounds we hear in the dark around us – rustling in the weeds, twigs snapping. The dogs are also feeling a little paranoid, constantly sniffing the ground around us. I feel safe, though, because we have dad to protect us.

Dad hands us our roasting sticks and we thread our hot dogs onto them to roast. I stand as far away from the fire as possible, doing a good impression of Inspector Gadget with my roasting stick hanging off the end of my extendo-arm I am scared of getting burned! Mom and dad tell me not to worry as they roast their hot dogs until they’re black. I don’t like burnt dogs so I draw in my extendo-arm just before my hot dog is starting to blister. I carefully place the hot, hot dog into a bun, pour over the ketchup and relish (no mustard, please!) and bite into it.

Mmmm. So much better than a microwaved or boiled hot dog. A campfire-roasted hot dog, roasted on a stick fresh from the tree, eaten under the stars and around the glow of a warm fire. I can’t think of a better way to eat my dinner. I munch the rest of my hot dog and chips while mom and dad finish roasting their own hot dogs.

It’s very dark now, and although Missy and Mac have settled down, I still hear those strange noises. But mom and dad have finished their hot dogs and chips and it’s time to roast marshmallows. We each poke a column of marshmallows on our roasting sticks and suspend them over the fire. Again, I stand as far away as possible to avoid any sparks from the fire colliding with my skin. As with my hot dogs, I don’t like burned marshmallows, so I allow them to toast gently, just until they’re slightly brown. I pull my stick from the fire and test how soft the marshmallows are with my fingers. Yep, they’re ready to eat. Mom likes her marshmallows black, so she keeps hers over the fire. I tease her about how yucky the burnt taste is and then pull my browned marshmallows off the stick with my teeth.

How delicious this is! The outside is crunchy and the inside is melty and gooey. I finish my column of marshmallows and then promptly align the next batch on my stick.

After our second helpings of marshmallows, we pack dad’s truck up again with our gear, garbage and leftover food. Dad puts out the fire and we climb into the truck. Missy and Mac run back home, chasing the truck. When we get inside the house, I look out the window to the hill we had just come from. It’s so dark that I can’t even see it, but I don’t need to see it that night, that experience, now has a permanent place in my memory.

What a wonderful evening. A little cold, and a little scary, but who cares? You can’t beat a campfire dinner. And I can remember it just as if it happened, perhaps, a month ago.

We may not have made s’mores over the fire (and now I wonder why on Earth we never did!), but I have had plenty of s’mores in my lifetime. When you’re not able to make a fire, you have to devise other ways to make s’mores I’ve made them in the microwave, the oven and yes, even over a candle.

As you know, s’mores are a sandwich, of sorts, of graham crackers, melty chocolate and gooey marshmallows. The first ever recorded recipe for s’mores, then known as “Some Mores”, is printed in the book Tramping and Trailing with the Girl Scouts, from 1927. S’mores are, indeed, a favorite American campfire treat they’ve even got their own special day – August 10 is National S’mores Day!

You may also know that I am American. Yes, I live in Australia, but my heart is American. I miss lots of things about the U.S. and s’mores is just one of those things. When I first moved here, I was saddened to learn that graham crackers did not exist in the Land Down Under. I had to make a request to my mom to send me some graham crackers once!

As the years went by, I eventually discovered another cookie (er, well, cookies are known as “biscuits” in Australia) that was sort of similar to graham crackers and I would crumble up these biscuits to use in pie crusts, etc. But I never found a biscuit that was a good enough substitute for graham crackers…

Until I stumbled across a s’mores recipe on taste.com.au. Of course the recipe was written by the lovely Valli Little, who else! I couldn’t believe she was making s’mores with digestive biscuits. I had no idea what a digestive biscuit was, or how it could possibly be used for s’mores. Sure, I had heard of digestive biscuits before, but I thought they were some sort of biscuit that was meant to aid in digestion and they’d taste icky and weird.

I trusted Valli, however, and tested the recipe myself. When I brought home two packages of digestive biscuits – one coated in dark chocolate, the other plain – I quickly opened them and gave the biscuits a nibble. Hum. Oh yes, they could be used like graham crackers! They do actually taste similar! They weren’t icky and weird at all! And right there on the box was a disclaimer that these biscuits do not aid in digestion in any way whatsoever!

So I made my first s’more in years, varying from Valli’s recipe a bit. I used the chocolate-coated biscuits and I used normal-sized white marshmallows. I made them in the microwave, not the oven. And wow. Délicieux. Okay, it’s still not a traditional s’more, but it’s the closest I’m going to get, and I was very happy with it.

For the purpose of this post, I went all out and made s’mores in the oven with both the chocolate-coated biscuits and plain biscuits. I’m sure you can tell which is which in the photos (the choc-coated is the s’more on top). I used a combination of Lindt chocolate in milk and 70% chocolate for the plain s’more.

Side note – when making s’mores, if I’m using Lindt chocolate on a plain biscuit, I prefer milk chocolate. But, if I’m using the chocolate-coated biscuits to make s’mores, I prefer the dark chocolate-coated biscuits over the milk chocolate ones.

So there, Australia. If you thought you’d never taste s’mores, give this recipe a go. It’s the perfect simple and indulgent treat and, without a doubt, would taste even better when the marshmallows are roasted over a campfire.

Tip: try adding a bit of peanut butter to your s’mores for even more taste indulgence!


The Missing Friday

Early one morning, Errol sullenly awoke to what he thought would be another gloomy Friday. He’d looked at the weather report, and rain was 100% on the cards. He vaguely remembered wishing the day would disappear – if only!

Aside from this, it was another school day, and his big project was due! He smacked the alarm button none-too-softly, almost in spite, to switch it off, and rolled out of bed with a protracted yawn bordering on a prolonged groan.

Moodily pushing open his bedroom curtains, he squinted and froze in surprise. What was this? The sun was out, and so were kids in the park, as were a surprising number of families having picnics and dogs taking walks! What trickery was this, he thought?

Thinking something amiss, he rubbed his eyes and pinched himself, just double-checking that he was, in actual fact, awake. However, eyes reopened, and thigh pinched, he looked down upon the same scene!

A Welcome Delivery

No, no, he thought to himself, he must be confused. He slipped on his robe and slippers, padding down the stairs to explore further. The house was quiet, so where were mum and dad?

At this point, he clearly heard snoring from his parent’s room. Asleep? But, it was late he’d already lost 10 minutes wandering around they should have been up at least an hour ago!

All of a sudden, he noticed the newspaper jammed into the door slot. But wasn’t it only delivered on Saturdays? He slowly approached the door, giving himself another painful pinch for posterity.

In his hands, he held the weekly newspaper – it was unmistakable, the date clearly emblazoned at the top “Saturday, 1 June 2021.” It was at this point that he realized he’d mislaid Friday.

Yesterday is Not Even but a Memory!

How could it be? He had no memory of it, not a single thought, smell, regret, or embarrassing remembrance! Where had he gone, who had he seen? All these questions and more whirled through his head!

Most importantly, what had happened to his project? He quickly ran to the garage where he’d left it. Disparu! It was gone. His heart skipped a beat. Hm, he had to find it otherwise, he’d fail! But wasn’t it Saturday, so he’d already failed if he didn’t hand it in himself on time?

He slowly padded back to his room in disbelief and befuddlement. He had important work to do – he had to lay out a plan to find out what had happened to Friday and his all-important project!

First up, a room search. Then, he’d ask his parents to make him the same breakfast. Lastly, if all else failed, he’d need to quiz his friends without making them suspicious!

Now, Where Did I Put That Memory?

It was at this point that he noticed something very strange – a trail of silvery, slobbery slime! It stretched from the end of his bed to the door. Why hadn’t he noticed it before?

He bolted upright, quick as a fox, running to the door, where he spied the rest of the trail, leading right to the stairs of the attic!

Oh no, he said, why the attic, his least favourite, creepiest place to go. Oh well, this was no time for hesitance or cowardliness – Friday must be found!

He slowly climbed the stairs, creakily opening the door to the room. It was slightly dark, so it took some time for his eyes to adjust.

A Fondness for Memories!

Nothing could have prepared Errol for the scene he bore witness to as his eyes finally adjusted to the light, though! There, sitting perkily, if not regally, on an old, abandoned tattered, torn, and weathered chair, was a being unlike any he’d seen before!

It had big, fuzzy ears with curly hairs, twirling whiskers, and blue eyes that were cloudy and a bit lost, as if partially blind. A monster! At this point, the monster gleefully hummed and giggled to himself, seemingly very pleased about something!

Why thought Errol? It must be the curious object laid out in front of the monster on the table! Qu'est-ce que c'était? It appeared to be a crystal ball, except kind of jiggly, wiggling around on a plate.

Inside the ball, Errol noticed a curious scene unfolding – a classroom. Why was that his project? It must be! Therefore, was that also his lost Friday? It had to be! A memory in the flesh, how peculiar! He gasped before he could think twice about it.

Qui êtes vous?

Startled, the monster twisted his head, looking directly at Errol, who froze in fear. It seemed he had been lost in thought but was suddenly well aware of Errol. “Well, well,” he said, “if it isn’t the source of my memory lunch!”

“Lu-lu-l-lunch?” stammered Errol, “wh-what do you mean, lu-lu-lunch?”

The monster replied, “I am the memory monster! I eat memories for breakfast, lunch, dinner, snacks, dessert – and just for fun sometimes, to be honest! I come and steal all the days and moments that kids wish they’d never experienced!”

“But, that’s my memory,” said Errol, gaining a bit of confidence now that the monster hadn’t immediately tried to eat him – “You can’t just take it without asking!”

To which the memory monster replied, “I’ll do as I please, speaking of which, I’m hungry!” With that and a peculiar cackle, he picked up a strange fork made of what appeared to be glass and reached forward, ready to spear and gobble up Friday!”

A Tussle with a Memory Monster!

At this point, Errol yelled, not even caring if he woke his parents. He couldn’t have it! The memory monster wouldn’t eat his Friday, no matter how gloomy it was!

He ran forwards, knocking the fork out of the monster’s hand, and grabbed the memory. All of a sudden, the attic started to fade, making way for another sight – Errol’s room! And, strangely, the sound of his alarm?

But wait, wasn’t it much later? He’d already switched off his alarm. At this point, he heard a welcome sound – rain, rain belting down onto the roof! He also heard the kettle and footsteps below. He sighed. His parents – they were up.

It must be Friday! Yes, he was right. And, thankfully, not a single memory monster in sight! What a relief. But, wait, one final test! He got up, shoved his slippers and robe on, and ran as quick as he could to the garage. His project, yes, it was right there where he’d left it. He sighed in relief!

From that day on, Errol never wished a day gone, no, not even a moment. Even if sad, gloomy, or difficult, he wanted to be present for all of it! And, make sure the memory monster never came a-knocking, of course!


Voir la vidéo: Fallout 76 - EVENT: Histoires de feu de camp FR (Janvier 2022).